«Comme l’Ukraine, la RDC a le droit d’exiger à son voisin de respecter son territoire »( Alexander De Croo).

le Premier ministre belge Alexander De Croo avec le président congolais Antoine Félix Tshisekedi

À quelques heures d’un discours très attendu du roi Philippe à Kinshasa, le Premier ministre Alexander De Croo a assuré, lors d’une conférence de presse au Palais de la Nation aux côtés du président Félix Tshisekedi, que la Belgique était prête à aider la République démocratique du Congo à faire respecter ses frontières à l’est du pays, une région en proie à un regain de tension avec le voisin rwandais.

Réagissant aux propos du président Tshisekedi, qui pointait la sécurité comme essentielle pour assurer le développement de son pays et comme l’une des priorités de la coopération qu’il attendait de la Belgique, M. De Croo a martelé que la RDC était naturellement en droit de défendre l’intégrité de son territoire.

«Comme l’Ukraine, la RDC a le droit d’exiger de vos voisins que votre territoire soit respecté. Vous avez le droit de demander à chacun d’entre eux de faire les choses nécessaires pour éviter l’insécurité dans votre pays. Vous devez les appeler à prendre leurs responsabilités. Si vous l’estimez nécessaire, la Belgique est prête à jouer un rôle pour que ces responsabilités soient respectées», a dit Alexander De Croo. Une affirmation qui a valu au Premier ministre des applaudissements nourris parmi l’assemblée à la résidence officielle du président.

Article original est publié par «lalibre.be»