Covid-19 : le XAV-19, un médicament français disponible dès cet été

Le XAV-19, développé à Nantes par la société Xenothera, permettrait de limiter les effets pulmonaires du coronavirus. La France en a commandé 30 000 doses.

Avez-vous déjà entendu parler du XAV-19 ? Ce médicament se présente comme l’un des traitements anti-Covid-19 les plus prometteurs en développement. Il est français et devrait bientôt venir renforcer l’arsenal de lutte contre le virus, et nous rapprocher de la sortie de crise. Le XAV 19 est un candidat-médicament – et non un vaccin – basé sur une technologie de production d’anticorps polyclonaux protecteurs, qui se rapprochent de la réponse naturelle de l’homme. Ce traitement est destiné aux patients atteints de Covid modéré. Il vise à éviter l’aggravation de la maladie et notamment un transfert en réanimation.

«Cela fait plusieurs mois que je rappelle que les vaccins c’est bien, mais avec des traitements. On ne peut pas se contenter de se vacciner, car on s’adresse à des gens qui ne sont pas malades mais risquent de le devenir», a expliqué Odile Duvaux, médecin et présidente de Xenothera, sur France 3. « Quand on reçoit du XAV-19, on est protégé durant plus de dix jours, il diffuse dans les poumons, et empêche en particulier toute la pneumonie ».

Le XAV-19 a la particularité d’être français, puisqu’il a été mis au point à Nantes, par la start-up Xenothera. Créée en 2014, cette société spécialisée dans les biotechnologies développe son traitement contre les infections à coronavirus depuis plusieurs années. Elle travaille depuis plus d’un an sur le XAV-19. Le développement de ce dernier a été soutenu par les pouvoirs publics dès le mois de mai 2020.

L’État français vient de précommander 30 000 doses de XAV-19, comme l’a annoncé l’entreprise dans un communiqué mardi 11 mai. La production va rapidement débuter. «Le contrat porte sur la fourniture du médicament à Santé publique France afin de pouvoir le mettre à disposition des patients français à la fin de l’été », affirme Xenothera. «Cet accord permet (…) de démarrer dès maintenant la production industrielle des premiers lots ».

Cliquer ici pour lire la suite sur « la dépêche »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.