Déclaration des partis d’opposition au régime du FPR, suite à la guerre du M23 soutenu par le Rwanda à l’Est de la RDC.

DÉCLARATION DES PARTIS D’OPPOSITION AU RÉGIME DU FPR ET LA COMMUNAUTÉ RWANDAISE EN EXIL SUITE AUX PROCESSUS DE PAIX DE NAIROBI ET DE LUANDA POUR L’EST DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO.

Les partis d’opposition au régime du FPR (gouvernement du Rwanda) et la communauté rwandaise en exil (tous les groupes socio-ethniques confondus; Twa, Tutsi, Hutu, etc.), s’unissent pour saluer les chefs d’États de la région dont Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo et, en particulier, Son Excellence João Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d’Angola et Médiateur mandaté par l’Union Africaine, Son Excellence Evariste Ndayishimiye, Président de la République du Burundi et Président en exercice de la Communauté États d’Afrique de l’Est (EAC), ainsi que Son Excellence l’Ex-Président du Kenya, Uhuru Kenyatta, Facilitateur de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) pour la République Démocratique du Congo, pour leurs efforts visant à restaurer la paix et la stabilité dans l’Est de la RDC et dans toute la Région des Grands Lacs.

Les partis d’opposition signataires de cette déclaration -dont la plupart ayant déjà individuellement posé des gestes concrets dans le même sens-, jugent que dans les moments difficiles comme ceux que traverse notre sous-région, il est temps de conjuguer nos efforts et de travailler ensemble sur l’objectif commun et spécifique de soutenir les efforts de paix d’une part et, d’autre part, de condamner le comportement du gouvernement rwandais qui agresse impunément un pays voisin, la République Démocratique du Congo.

C’est dans ce cadre que les Partis politiques d’opposition au régime du FPR et la communauté rwandaise en exil, après concertation :

1.Réitèrent leur soutien sans réserves aux accords signés dans le cadre de la Feuille de Route de Luanda du 7 juillet 2022 (Processus de Luanda) et de Nairobi du 12 avril et du 20 juin 2022 (Processus de paix de Nairobi), visant la cessation des hostilités et le retrait immédiat du M23 des toutes localités congolaises occupées, ainsi que les conclusions de la Réunion extraordinaire des Chefs d’État Major Généraux des Forces Armées de l’EAC tenue à Bujumbura le 8 novembre 2022 .

2.Saluent les efforts, le courage et la détermination dont le Président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a toujours fait preuve afin d’entretenir de bonnes relations avec le Rwanda et restaurer la paix dans son pays;

3.Expriment leurs préoccupations sur l’agression de la RDC par le Rwanda sous couvert de la rébellion du M23;

4.Condamnent fermement la propagande incendiaire d’incitation à la haine et  d’idéologie génocidaire menée par le gouvernement du Rwanda contre le peuple congolais;

5.Condamnent  les massacres des populations congolaises innocentes dont le  plus récent qui a eu lieu à Kishishe et en demandent la tenue d’une enquête internationale indépendante;

6.Condamnent l’ingérence du Rwanda dans les affaires internes et la gestion des pays voisins dont la RDC en particulier; c’est l’illustration de la volonté manifeste du gouvernement rwandais de saboter les prochaines élections présidentielles en RDC;

7.Demandent le retrait immédiat et sans conditions de l’armée rwandaise sur tout le territoire congolais;

8.Réitèrent leur appel au gouvernement rwandais à accepter la tenue de négociations avec les partis et groupes d’opposition sans conditions;

9.Demandent l’extradition sans délai et sans conditions vers le Burundi par le Rwanda des auteurs de la tentative de coup d’état de 2015, criminels qui continuent à chercher par tous les moyens, et avec le soutien du Rwanda, comment déstabiliser les institutions démocratiquement établies  dans un pays voisin qui est le Burundi;

10.Demandent la cessation de tout soutien politico-militaire du Rwanda aux groupes armés dans la région des Grands Lacs dont principalement le RED- TABARA ;

11.Demandent la protection de tous les réfugiés rwandais selon la Convention de Genève du 28/7/1951 et la facilitation de leur retour au Rwanda;

12.Demandent aux pays de la SADC de mener une enquête indépendante en vue de mettre la lumière sur les crimes (des morts et des menaces de mort, des disparitions, etc.) dont sont victimes les ressortissants rwandais vivant dans les pays de la SADC;

13.Demandent à la communauté internationale de prendre et imposer des sanctions politiques et économiques contre les dirigeants politiques et militaires rwandais pour leurs exactions et crimes commis à l’intérieur du pays ainsi qu’au-delà des frontières du Rwanda;

14.Les partis d’opposition au régime du FPR et la communauté rwandaise en exil remercient enfin leurs Excellences Présidents et dirigeants des pays et organisations concernés ainsi que la communauté internationale dans son ensemble de rester attentifs et solidaires au peuple rwandais dans sa quête de changement.

Fait à Paris le 01/01/2023

 

Pour ISHEMA Party

Mme Nadine Kansinge Présidente du Parti

_______ (signé) __________

 

Pour CNRD- FLN Ubwiyunge

David Edi Niyomukiza

_______ (signé) __________

 

Président du Parti

Pour Rwandese Revolutionary Movement (RRM)

Twihangane Shareef Pacifique

_______ (signé) __________

 

Président du Parti

Pour la communauté rwandaise en exil (CORE)

Athanase Hakizamungu

Coordinateur

_______ (signé) __________

Email : coreinternational@protonmail.com