Eruption du Nyiragongo: Goma épargnée par la lave, les habitants inquiets des secousses

La coulée de lave descendue des flancs du volcan Nyiragongo, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), s’est immobilisée dimanche dans les faubourgs de Goma, épargnant de justesse la ville, où les habitants sont rentrés progressivement chez eux, inquiets notamment des nombreuses secousses sismiques.

Après avoir fui par milliers l’éruption dans la nuit, « la majorité des gens sont rentrés ou sont en train de rentrer chez eux », a raconté un habitant. Ils gardent un oeil prudent sur l’imposante montagne dominant la ville, où aucune activité notable n’était constatée dans la soirée.

« Mais il reste les sinistrés qui n’ont plus de maisons. Ils ont tout perdu, ils restent là, par familles, coincés devant les boutiques le long des routes, ils sont très nombreux, des centaines de personnes… », selon ce témoin.

A la tombée de la nuit, ils étaient des centaines à s’apprêter à passer la nuit dans la rue, sur des matelas emportés dans leur fuite, regroupés par endroits par famille, village ou affinités.

Malgré les promesses du gouvernement, ils n’ont reçu jusqu’à présent aucune aide humanitaire. Une délégation gouvernementale devait se rendre dans la journée depuis Kinshasa à Goma, mais son arrivée n’a pas été confirmée.

L’immense coulée de lave a cessé sa progression dans le courant de la nuit dans le faubourg de Buhene, qui marque la limite nord-est de Goma.

« La ville a été épargnée », a déclaré dans la matinée le gouverneur militaire de la province, le général Constant Ndima.

De nombreuses habitations ont été englouties par la lave rocheuse et noirâtre, large de plusieurs centaines de mètres, semblable à un énorme chewing-gum de réglisse avalant tout sur son passage.

Des malheureux dont les maisons étaient partiellement noyées sous la lave, ont tenté pendant toute la journée de récupérer quelques maigres effets, arrosant avec une simple bassine d’eau la roche brûlante enserrant les parcelles.

AFP

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.