Génocide au Rwanda : François Bayrou rejette l’idée d’excuses de la part de la France

Ministre de l’Éducation nationale au moment du génocide en 1994, il affirme ne « jamais avoir vu d’indice » qui aille dans le sens d’une responsabilité de l’État français. 

« Je n’aime pas la politique perpétuelle de l’excuse », a déclaré jeudi 6 mai sur France Inter François Bayrou, Haut-commissaire au Plan et président du MoDem. Il rejette l’idée selon laquelle la France devrait présenter des excuses au Rwanda, notamment sur la base du rapport récemment rendu sur le rôle des autorités françaises à l’époque. « Je ne sais pas de quoi » la France « devrait s’excuser, s’emporte François Bayrou. Si les faits sont établis, la France dira qu’il y a eu des erreurs à cette époque. Mais je n’aime pas la politique perpétuelle de l’excuse ».

« Je trouve que c’est tellement confortable, dans un fauteuil 25 ou 30 ans après, de pointer du doigt ceux qui étaient aux responsabilités. Je n’aime pas cette démission devant l’histoire. » François Bayrou, qui était ministre de l’Éducation nationale au moment du génocide en 1994, affirme ne « jamais avoir vu d’indice » qui aille dans le sens d’une responsabilité de l’Etat français.

« Je pense qu’il est possible que, peut-être à l’époque, une partie de l’état-major ait été au courant ou en tout cas ait éludé quelque chose. Mais pour avoir souvent parlé avec François Mitterrand de ces sujets, moi je n’ai jamais senti la moindre indulgence, la moindre indifférence à l’égard de ces choses« , dit-il, soulignant le fait qu’il ne travaillait pas sur les questions militaires ou internationales.

Source : francetvinfo.fr

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.