Génocide rwandais : un ex-officier « Guillaume Ancel » est condamné pour « diffamation » envers Hubert Védrine !

L’ancien militaire Guillaume Ancel a été condamné à 2 000 € d’amende avec sursis lundi 16 mai pour « diffamation » après avoir mis en cause l’ex-ministre Hubert Védrine. La plainte avait été déposée juste après la parution du rapport Duclert sur le génocide au Rwanda.

Guillaume Ancel, ex-militaire déployé au Rwanda pendant l’opération française Turquoise, a été condamné lundi 16 mai pour «diffamation» pour une série de publications mettant en cause l’ancien secrétaire général de l’Élysée Hubert Védrine et son rôle dans la politique de la France lors du génocide des Tutsis du Rwanda en 1994.

Guillaume Ancel

Guillaume Ancel a été condamné à 2 000 € d’amende avec sursis pour «diffamation publique envers un fonctionnaire public». Il a été relaxé en revanche des faits d’injure publique. La 17e chambre du tribunal de Paris, spécialisée dans les délits de presse, a jugé que le prévenu avait «dépassé les limites admissibles de la liberté d’expression» et ne pouvait bénéficier de «l’excuse exonératoire de la bonne foi». Il devra verser 1 € de dommages et intérêts au plaignant et retirer les textes jugés diffamatoires publiés sur Twitter et sur son blog.

L’ancien ministre, qui s’est déclaré «heureux de ce jugement», avait déposé plainte quelques mois après la parution des plus de 1 000 pages du rapport Duclert sur le génocide au Rwanda qui avait conclu à des « responsabilités lourdes et accablantes » de la France et mis en cause François Mitterrand, président de l’époque, et son entourage pour avoir été « aveuglés idéologiquement ».

Hubert Védrine reprochait à Guillaume Ancel de l’avoir diffamé à travers 24 tweets et articles publiés entre mars et juillet 2021. Dans ces publications, l’ancien militaire écrit notamment qu’Hubert Védrine est un « personnage tellement arrogant qu’il est incapable de se remettre en cause » et l’accuse d’avoir « collaboré avec les nazis du Rwanda ».

Cliquer ici pour lire la suite de l’article sur « La Croix ».