Guerre en Ukraine: L’armée ukrainienne aurait porté un sérieux coup à l’armée russe dans le Donbass.

La frappe ukrainienne aurait été le fait d'un lance-roquettes multiple américain Himars

«Un coup dur a été porté à l’école professionnelle après une frappe d’un Himars (lance-roquettes multiple) américain », a annoncé Daniil Bezsonov, un haut fonctionnaire séparatiste pro-russe, dans un message sur l’application de messagerie Telegram. « Il y a eu des morts et des blessés, le nombre exact est encore inconnu », a-t-il reconnu sans plus de précisions.

Sans toutefois revendiquer la frappe, le commandement militaire ukrainien a indiqué que jusqu’à 400 soldats russes, dont des dizaines de jeunes recrues récemment mobilisées, avaient été tués à Makiivka, une ville de la proche banlieue de Donetsk dans l’oblast éponyme contrôlé et annexé par la Russie, rapporte la BBC.

Si la Russie admet des pertes, elle ne les a cependant pas chiffrées et n’a pas commenté ceux évoqués par l’Ukraine. L’agence de presse étatique russe Tass parlait de 15 blessés ce lundi matin, avant que le ministère russe de la Défense admette ce lundi après-midi 63 morts.

Des photographies circulant sur les réseaux sociaux montrent ce qui semble être les ruines de l’établissement scolaire de Makiivka utilisé par l’armée russe comme caserne. Au total, l’Ukraine a tiré 25 missiles sur la région, dont 14 en trois heures selon Tass. Les Russes affirment en avoir intercepté un grand nombre.

Pour l’heure, l’information n’a pu être vérifiée sur place par un média indépendant.

Article original publié par «lindependant.fr»