Guerre en Ukraine : Le Paradoxe du soutien du monde arabe à Poutine !

La gauche ignore l’occupation, les islamistes se soucient de la démocratie, les occupants soutiennent leur agression et les pauvres ne comprennent pas ce qui les attend. La haine de l’Occident a confondu le Moyen-Orient.

Un article publié dans le Wall Street Journal au début du mois a souligné les difficultés des États-Unis à recruter leurs alliés et partenaires au Moyen-Orient pour aider l’Ukraine dans sa guerre contre l’invasion russe. Parmi ces pays figure Israël, qui s’abstient de doter l’Ukraine de moyens de défense aérienne avancés, ne condamne pas totalement l’invasion russe et se présente comme un intermédiaire entre les deux camps, comme une sorte d’organe neutre qui ne prend pas position. Les États du Golfe, l’Égypte, la Jordanie et les pays du Maghreb ne prennent pas non plus position ni n’aident l’Ukraine de quelque manière que ce soit. (Israël est présent dans l’aide humanitaire et en pôle position dans l’aide médicale).

Je divise les tendances en quatre paradoxes, car comme je le démontrerai, dans chaque soutien enthousiaste il y a une dissonance inhérente distincte. Le premier paradoxe est le partenariat de la gauche et des nationalistes arabes dans le soutien à la Russie. Ces deux camps soutiennent sans réserve le Kremlin, comme si l’URSS existait toujours et avec elle le camp socialiste. Il y a même ceux de gauche qui justifient leur soutien à l’invasion russe en disant que l’intérêt du tiers-monde, du monde arabe et des forces de libération est de sortir des griffes et des « horreurs » de la politique américaine et occidentale à travers la région.

Une vague de satisfaction de Poutine les submerge et à leur avis il mérite le titre de « héros ». Après tout, il défie Washington, l’Europe et l’OTAN, et prévient qu’il n’a pas non plus peur d’utiliser des armes nucléaires.

Les gauchistes et les nationalistes ne sont pas seuls. Les islamistes traitent également la Russie comme si elle était une version améliorée de l’URSS. La « nostalgie » correspond dans le camp islamiste à un désir de revanche sur l’Occident et au règlement de vieux comptes avec lui – de l’Afghanistan à la Tchétchénie. La gauche et les nationalistes n’ignorent pas le nouvel impérialisme russe, tandis que les islamistes n’hésitent pas à déclarer leur soutien à des principes qui ne font pas partie de leur agenda initial, notamment les droits de l’homme, le pluralisme et la démocratie. Au lieu de cela, ils sont engagés dans une guerre du bien contre le mal et de la liberté contre la tyrannie.

Le deuxième paradoxe s’exprime dans la position des peuples arabes qui étaient et sont toujours sous occupation. Il est étonnant de voir des Palestiniens, des Syriens, des Libyens, des Irakiens et des Yéménites défendre la décision de la Russie d’occuper l’Ukraine, de remplacer son gouvernement par la force, de la désarmer pour qu’elle reste neutre et de la déposséder de certaines parties de son territoire. Et non seulement cela, ils croient aussi que Kiev devrait accepter toutes ces demandes. Et tout cela alors que ces peuples ont connu des conquêtes et des expulsions, parfois de plusieurs décennies, et ont été victimes de guerres par procuration, qui ont inclus des changements de régime par la force extérieure et se sont soldés par le chaos, la destruction et des combats incessants, qui continuent jusqu’à ce jour.

Saddam Hussein. Pour certains Poutine et lui même combat.

Le troisième paradoxe s’exprime dans l’engouement de l’opinion publique arabe, ou du moins d’une grande partie de celle-ci, pour l’idée du « tyran fort », qu’il soit juste ou impitoyable. Une vague de satisfaction de Poutine les submerge et à leur avis il mérite le titre de « héros ». Après tout, il défie Washington, l’Europe et l’OTAN, et prévient qu’il n’a pas non plus peur d’utiliser des armes nucléaires. Poutine est similaire dans son influence sur les masses à Saddam Hussein avant lui et à Erdogan . Mais Poutine surpasse les deux, car sa guerre contre les États-Unis est beaucoup plus vaste, et les moyens qu’il utilise beaucoup plus meurtriers et destructeurs. Il ne fait aucun doute que la situation va s’aggraver de pire en pire.

Le quatrième paradoxe vient de la part de pays arabes les plus pauvres. D’une part, ils expriment un soutien enthousiaste d’un côté, et d’autre part, ils sont terrifiés par les conséquences économiques et sociales qui les attendent à la suite de la guerre. Le soutien à la Russie ou à l’Ukraine ne les sauvera pas de la hausse des prix de l’électricité et d’autres crises énergétiques, donc le soutien continu des enthousiastes dépend du temps qui s’écoulera avant que ces pays ne découvrent les conséquences économiques de la guerre sur eux.

Ces paradoxes inquiétants, dépourvus d’une pensée logique ordonnée, n’éclipsent même pas un instant le fait qu’il y a aussi des voix saines et rationnelles dans les pays arabes, ceux qui ont tiré une leçon de l’histoire, qui examinent la crise tout en examinant les raisons qui ont conduit à lui, et examinent généralement les choses logiquement. Nous devons renforcer ces voix qui constituent la lumière au bout de ce tunnel obscur, et nous rappeler qu’il y a d’autres Arabes qui n’ont pas remplacé la pensée logique par un enthousiasme momentané.

 

Source – article d’Uraib al-Rantawi : chercheur jordanien et directeur de l’Institut d’études politiques Al-Quds. L’article complet a été publié sur le site Internet d’Al-Hura – une chaîne satellite américaine en arabe

2 Comments

  1. I don’t need to tell you how important it is to optimize every step in your SEO pipeline. But unfortunately, it’s nearly impossible to cut out time or money when it comes to getting good content. At least that’s what I thought until I came across Article Forge… Built by a team of AI researchers from MIT, Carnegie Mellon, Harvard, Article Forge is an artificial intelligence (AI) powered content writer that uses deep learning models to write entire articles about any topic in less than 60 seconds. Their team trained AI models on millions of articles to teach Article Forge how to draw connections between topics so that each article it writes is relevant, interesting and useful. All their hard work means you just enter a few keywords and Article Forge will write a complete article from scratch making sure every thought flows naturally into the next, resulting in readable, high quality, and unique content. Put simply, this is a secret weapon for anyone who needs content. I get how impossible that sounds so you need to see how Article Forge writes a complete article in less than 60 seconds! order here.

Les commentaires sont fermés.