Pourquoi la France et la Belgique ont-elles peur des crimes de Paul Kagame

Le 7 avril 1994, les hommes de Paul Kagame assassinent froidement 2 gendarmes français, l’épouse de l’un d’eux et leur chien. Le même jour 10 casques bleus belges sont assassinés après avoir été enlevés la veille 6 avril par un officier de Kagame. La Belgique n’ose pas demander des explications à Kagame, la France non plus. Le commandant des casques bleus, Luc Marchal parle et l’ancien ministre rwandais de la défense, Augustin Ndindiliyimana, s’étonne.

Source: Editions Duboiris