RDC-Nord Kivu : Un tir d’obus lancé à partir du Rwanda et visant un avion de chasse congolais!

L’appareil est touché mais il ne s’écrase pas, son aile droite en flammes. Son pilote s’en extrait calmement

Un tir d’obus lancé à partir du Rwanda et visant un avion de chasse a provoqué une panique ce mardi 24 janvier à Goma (Nord-Kivu). Le calme est revenu dans la soirée.

La détonation entendue provenait d’une arme lourde tirée à partir de la ville rwandaise voisine de Gisenyi (Rubavu). Le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu n’a pas souhaité communiquer à propos de ce tir dont l’un des obus est tombé dans le lac Kivu. Dans un bref communiqué, le gouvernement rwandais affirme avoir pris des mesures de défense à l’endroit d’un avion Sukhoi venant de la RDC et qui a violé son espace :

«Aujourd’hui à 17h03, un Sukhoi-25 en provenance de la RD Congo a violé pour la troisième fois l’espace aérien rwandais. Des mesures défensives ont été prises. Le Rwanda demande à la RDC d’arrêter cette agression », indique le communiqué.

Reprises des hostilités

Par ailleurs, la situation est restée tendue mardi 24 janvier dans les zones de combat. Ces combats opposent les rebelles du M23 aux FARDC, d’une part et les Maï-Maï aux mêmes M23 d’autre part, dans les territoires de Rutshuru et Masisi. Les affrontements violents ont été rapportés par des sources concordantes toute la journée de ce mardi sur les deux lignes de front.

Sur l’axe Kitshanga, une panique a été signalée à nouveau ce mardi après-midi et certains habitants ont préféré se réfugier devant la base de la MONUSCO à Kitshanga, où ils ont rejoint un groupe d’habitants, pour se mettre à l’abri, selon les sources locales. Dans la matinée, une partie de la population de Kitshanga avait fui en direction de Mwesso, Kitobo et Nyamitaba.

Les habitants de Bishusha sont allés vers Kizimba et Bukombo, affirment les mêmes sources. Ce sont les rebelles du M23 qui ont attaqué les positions des FARDC et des Maï-Maï, simultanément à Rwambundu, Ngola, Kihonga, Bishakishaki et Shonyi dans le groupement Bishusha. Ces combats se sont poursuivis vers le Sud de Kitshanga notamment à Rushebeshe et dans le parc des Virunga, d’après les sources locales.

La coalition des Maï-Maï a lancé des attaques ce mardi dans mi-journée contre les positions rebelles à Kishishe, avant que les FARDC ne récupèrent cette entité, selon une autorité locale.  Des combats se sont poursuivis dans la soirée en direction de Bambo, 8Km de Kishishe et ont semé la panique au sein des habitants. Certains ont quitté le milieu au regard de la proximité des affrontements, a affirmé notre source. Le porte-parole de l’armée a accusé les rebelles du M23 et leurs alliés, de continuer à violer le cessez-le-feu ainsi que les recommandations issues des processus de paix.

Article original publié par « Okapinews.net »