RDI-Rwanda Rwiza s’insurge contre l’entente qui consacre le trafic de réfugiés entre le Royaume-Uni et le Rwanda.

En date du 14 avril 2022 le Rwanda et le Royaume-Uni ont conclu un accord sur l’envoi au Rwanda de demandeurs d’asile indésirables au Royaume-Uni, moyennant plusieurs milliards de francs rwandais pour leur installation. Par ailleurs, cet accord exclut l’envoi au Rwanda de personnes qui fuient la guerre opposant l’Ukraine et la Russie. Ceci démontre que non seulement l’accord entre le Royaume-Uni et le Rwanda consacre le trafic de réfugiés, mais aussi il est une illustration du racisme basé sur la couleur de la peau et sur l’origine des demandeurs d’asile.

Le Parti RDI-Rwanda Rwiza (Rwanda Dream Initiative) s’insurge contre ce trafic d’êtres humains en général, et en particulier contre l’envoi des demandeurs d’asile du Royaume-Uni au Rwanda, pour des raisons indiquées ci-après :

1)D’un côté, le Royaume-Uni est une nation économiquement riche et démocratique: Ce pays a la réputation de la promotion et de la protection des droits universels de la personne, raison pour laquelle le Royaume-Uni est la destination de prédilection pour les migrants qui fuient la pauvreté et la tyrannie. De l’autre côté, le Rwanda fait partie des pays où les droits fondamentaux de la personne sont bafoués et où la notion de démocratie est utopique.

2)La superficie du Royaume-Uni est dix fois plus vaste que celle du Rwanda. Les économies des deux pays ne peuvent être comparées, le Rwanda étant parmi les pays les plus pauvres de la planète. Si le Royaume-Uni ne peut pas trouver de l’espace pour les migrants, cela relèverait du sarcasme de les refouler vers le Rwanda.   

3)Le Rwanda est un pays minuscule avec la plus forte densité de la population en Afrique. L’écrasante majorité des Rwandais ne mangent pas à leur faim faute terres pour cette population agricole. L’exiguïté du territoire est par ailleurs l’un des facteurs des conflits endémiques au Rwanda.

4)Le régime rwandais est tyrannique. Les assassinats, les disparitions forcés, les emprisonnements sont monnaie courante dans ce pays où la persécution a poussé des centaines de milliers de personnes vers l’exil depuis la prise du pouvoir par le Front patriotique rwandais (FPR) en 1994. Avant d’accueillir les migrants dont le Royaume-Uni veut se débarrasser, le Rwanda devrait être capable de rapatrier ses propres réfugiés éparpilles dans le monde. Ils ont fui l’inique régime du FPR et le Royaume-Uni n’ignore pas cette réalité largement documentée par les médias et les ONG britanniques.

5)Le Premier ministre britannique connait mieux que quiconque que le citoyen rwandais est parmi les plus malheureux de la planète. Le rapport World Happiness 2022 classe le Rwanda parmi 10 pays les plus malheureux. C’est absolument absurde que le Royaume-Uni fasse fi de cette triste réalité et cherche à trafiquer les migrants indésirables avec un système pire que celui qu’ils ont fui.

6)Les sommes considérables d’argent de cette transaction ne profiteront ni au citoyen commun ni au réfugié concerné, car ce n’est pas la première fois que le Rwanda se livre à ce genre de trafic malhonnête. Les cas des réfugiés venus de la Libye et d’Israël en disent long. Les Rwandais ignorent tout sur ces transactions qui profitent uniquement à la clique au pouvoir.

«Charité bien ordonnée commence par soi-même.» Aux yeux du parti RDI-Rwanda Rwiza, ce proverbe illustre bien les allures coloniales du régime incarné par le président Kagame et son parti FPR qui ont pris le pouvoir par les armes et accentuent maintenant les velléités de peupler le Rwanda avec des étrangers au moment où les nationaux sont tués ou forcés à l’exil. En tant que chef de l’État, Paul Kagame devait idéalement se soucier d’instaurer l’État de droit, puis rapatrier les anciens réfugiés pour lesquels il prétendait se battre, et enfin ramener au pays des centaines de milliers qui ont fui son régime. Les tentatives de peupler le Rwanda par les allogènes constituent un mépris notoire indigne et seront combattues de l’intérieur tout comme de l’extérieur par les Rwandais qui n’accepteront jamais cette mainmise coloniale.

Le parti RDI- Rwanda Rwiza demande à l’Union Africaine (UA), à l’organisation des Nations Unies (ONU), aux organisations de défense des droits humains et des réfugiés, et toutes les organisations qui militent pour la dignité humaine, de condamner avec la dernière énergie l’accord pervers destiné à avilir l’Africain au point de le vendre comme à l’époque de la Traite négrière par les Européens, et d’en empêcher l’aboutissement.

La RDI-Rwanda Rwiza invite les Rwandais de partout à unir leurs forces avec les autres Africains et de se mobiliser contre cette nouvelle version de la Traite initiée par le Royaume-Uni en collaboration avec le Rwanda.

 

Fait à Bruxelles, le 8 mai 2022

 

Faustin Twagiramungu

Président

RDI-Rwanda Rwiza (sé)