Rwanda: Embrasser la réconciliation pour vivre en paix et mourir Heureux. (Kizito Mihigo)

Le livre posthume de Kizito Mihigo

Le livre que vous tenez entre vos mains en ce moment a été écrit par Kizito Mihigo principalement pendant son incarcération en utilisant un téléphone portable pendant une période de deux ans afin de ne pas laisser ces tortionnaires  avoir le dernier mot car il craignait que son combat pour la paix et l’unité des Rwandais puisse être falsifié et utilisé frauduleusement contre ses idées et contre lui, ce qui était déjà le cas. Il tenait à ce que la vérité de ce qu’il vivait et avait vécu soit connue de tous  par  lui-même. Il voulait le raconter par ses propres mots car il craignait aussi une mort inopinée qui pouvait le surprendre à tout moment… (René C Mugenzi, Cracovie, Pologne 12-03-2020).

«Le génocide m’a rendu orphelin. Mais cela ne m’empêche pas d’avoir de la compassion pour d’autres victimes de violences qui n’ont pas été qualifiées de génocide. Ces frères et sœurs-là sont aussi des humains, je prie pour eux. Ils ont toute ma compassion, je les porte dans mes pensées.  Pour moi la souffrance n’est pas un motif pour haïr, s’éloigner de l’autre et devenir de plus en plus inhumain, au contraire. La souffrance est une école de compassion, de pardon et d‘Amour. C’est une formidable opportunité pour apprendre l’humilité et soigner notre humanité”.

Lorsque je fus jeté en prison au mois d’avril 2014 par le régime totalitaire tutsi du FPR, soit exactement vingt ans après la mort de mon père assassiné par le régime extrémiste hutu du MRND,  j’ai commencé à expérimenter pleinement ce que j’avais toujours enseigné à mes compatriotes rwandais après le génocide de 1994 dont je suis rescapé.  Dans la prison centrale “1930” de Kigali où je suis détenu en ce moment, j’embrasse la Réconciliation et, enfin, je trouve la Paix profonde. Par mes chansons et mes témoignages à travers tout le pays et dans la communauté rwandaise vivant à l’étranger, j’ai passé toute ma jeunesse à tenter d’expliquer que sans arriver à la réconciliation (en passant par le pardon), on ne peut jamais connaître la Paix après le génocide. (Signé Kizito Mihigo) ».

Cliquer ici pour voir la suite et trouver le livre sur « Amazon ».

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments