Rwanda: Intambara ikomeye hagati y’abicanyi ba FPR – RIB n’abanyamakuru!

Koko « Uhiriye mu nzu, ntaho adapfunda umutwe »! Leta ya Kagame na FPR nabo bahiriye mu nzu yo kurwana urugamba rw’ibitekerezo none bari gupfunda umutwe ku banyamakuru!  Kuri uyu wa gatatu taliki ya 13/10/2021, umutwe w’abicanyi witwa RIB ushinzwe guhiga Abanyarwanda batavuga rumwe n’ingoma ngome ya FPR, watangaje ko wataye muri yombi abanyamakuru 6 barimo Bwana Nsengimana Théoneste, umuyobozi w’ikinyamakuru « Umubavu TV ». Abo banyamakuru bose barazira ngo kuba batangaza amakuru arimo ibihuha agamije gukurura imvururu muri rubanda!

Mu butumwa uwo mutwe wa RIB wanyujije ku rukuta rwa Twitter nyuma yo guta muri yombi abo banyamakuru, buragira buti: « RIB irasaba abaturarwanda bakoresha imbuga nkoranyambanga kwirinda kuba umuyoboro w’abashaka guhungabanya umutekano w’igihugu. Abenshi bihishe mu mahanga, batangaza ibihuha, amagambo arimo imvugo zibiba urwango, zigamije gukurura amacakubiri mu Banyarwanda no kwangisha rubanda ubutegetsi. »

Ese gufunga abanyamakuru bizatuma ibyo bitekerezo by’Abanyarwanda bari hanze y’igihugu bitwa abanzi bitagera kubaturage? Ese hari imvururu zagaragaye mu Rwanda zitewe n’amakuru y’ibihuha abo banyamakuru batangaje? Uretse ibi bibazo twibaza, kuri radiyo mpuzamahanga y’Amerika ariyo « VOA Radiyo yacu », impaka hagati ya RIB n’abanyamakuru zabaye urudaca, dore izo mpaka uko ziteye (fungura amajwi):

Mu Rwanda hari abantu benshi bamaze kurengana kubera ko batanze ibitekerezo byabo ku rubuga rwa Youtube, muribo twavuga : Yvonne Idamange Iryamugwiza, Aimable Karasira, umusizi Bahati, Shyaka n’abandi benshi. Ikibazo abicanyi ba FPR bafite akaba ari uko bashaka ko abantu bahagarika kuvuga ibitekerezo byabo kandi ibyo bidashoboka. Kubuza umuntu gutekereza cyangwa kuvuga icyo atekereza ni nko kumubuza guhumeka, muyandi magambo ni ukumwica! None se Inkotanyi zizica abantu bose? Uretse mu Rwanda uburenganzira bwo kuvuga no gutekereza ni karemano! Mu bindi bihugu habaho ibinyamakuru bihitamo umurongo wo gutangaza inkuru z’ibihuha ziba zivugwa! Ibyo binyamakuru ntibifungwa cyangwa ngo abanyamakuru babyo bicwe cyangwa ngo bafungwe! Ariko mu Rwanda rw’inkotanyi ho batinyuka gufunga umunyamakuru ngo kuko yatangaje inkuru irimo amagambo adashimishije leta!!!

Aho kugirango interinete ihinduke impamvu zo guca imitwe Abanyarwanda, Inkotanyi nizimese kamwe maze zifate icyemezo cyo gufunga interineti mu Rwanda burundu nk’uko zafunze imipaka yose ihuza u Rwanda n’ibindi bihugu. Ikibazo gikomeye gihari ni uko gufunga abanyamakuru cyangwa gufunga interineti bidashobora gusiba ibitekerezo biri mu mitwe y’Abanyarwanda! Imbaraga zose Inkotanyi zakoresha ntizishobora gusiba ibitekerezo Abanyarwanda bafite mu mitwe yabo; ahubwo twazigira inama yo kureka Abanyarwanda bakavuga icyo batekereza kuko kubapfukirana bishobora kuzatuma Abanyarwanda bahinduka abarwayi bo mu mutwe (uretse ko ubu ariko bimeze) kandi ingaruka zikazaba nyinshi cyane ndetse zikagera no kuri abo bayobozi.

Uru rugamba rwo kurwanya ibitekerezo binyuze kuri interineti ntabwo FPR izarushobora, icyiza ni uko yakwiyemeza ikanywa umuti ushaririye cyane wo gufungura urubuga rw’ibitekerezo mu gihugu.

Veritasinfo

 

4 Comments

  1. Le RIB n’est pas le RIB au sens légal du terme mais la police politique du régime Kagame, composée d’escadrons de la mort.
    Depuis sa création, à son actif, il comptabilise des milliers de prisonniers, disparus et morts. Ces méfaits sont de notoriété publique de sorte qu’il n’est pas nécessaire de les étayer quant à leur effectivité.
    Cette police politique avec d’autre officines, légales ou officieuses sont des outils de la terreur, d’e répression et de mise à mort contre les Rwandais, de tous âges et conditions.
    Il convient de rappeler que les mêmes organisations criminelles notoirement connues opèrent également dans la fabrication de faux témoignages contre les Rwandais listés et subséquemment la formation des faux témoins.
    Le comble est que certains Rwandais ont accepté de charger faussement leurs compatriotes innocents, moyennant quelques billets de nos francs au bénéfice du régime sanguinaire de Kagame.
    Ils doivent savoir que témoigner faussement contre une personne innocent est constitutif d’un crime, aggravé si cette dernière meurt est arrêtée, renvoyée en prison, y meurt éventuellement.
    Ils doivent savoir qu’ils répondront de leurs actes le moment venu et ce quoi qu’il advienne. Le sang humain renferme quelque chose de mystérieux. Celui qui a versé ou verse sciemment le sang des Rwandais, ne restera sûrement pas impuni et surtout que les infractions commises sont des infractions continues. C’est donc une question de temps.
    Il n’y a que les Rwandais au monde qui acceptent de suivre une formation de témoigner et de charger faussement leurs compatriotes tout en sachant que leurs méfaits auront nécessairement et irréparablement des conséquences graves contre les accusés, le tout moyennant quelques billets de nos francs. La parfaite illustration est le cas Docteur Ngirabatware : les éléments de la police politique et le parquet de Kigali ont demandé certains Rwandais, du village natal de Ngirabatware de suivre une formation aux fins de pouvoir charger faussement ensuite l’accusé du TPIR, qu’était Ngirabarware Augustin. Parmi ceux qui ont accepté en contrepartie de quelques billets de dollars il y une certaine MADO ou Madeleine. Ils sont allés au TPIR pour fournir de faux témoignages contre l’accusé Il a été condamné à 35 ans ferme alors qu’il était et est toujours innocents. Comment ses faux témoins ont-ils été démasqués par les membres du Pigeon Voyageur ? Avec 2500 dollars reçus en contrepartie des services faits, ils se sont construits de petites cabanes convenables. En réponse à la question posée par un ami d’un de faux témoins sur l’origine des sous qui ont permis de se construire une telle maison, l’intéressé a dévoilé le secret : ce sont les enquêteurs du TPIR et les rwandaise civils qui leur ont donné 2500 dollars USA pour qu’ils acceptent de suivre une formation et de témoigner ensuite contre Ngirabatware Augustin, innocent et enfant de leur village.
    Les faits commis par le RIB sont constitutifs de crimes contre l’humanité et continus. Je pose les questions aux érudits en droit pénal international : ces crimes relèvent-ils de la compétence de la CPI ? Dans l’affirmative, quelle est la procédure à suivre pour actionner judiciairement Kagame, les dirigeants du RIB, Ministre de la Justice et Ministre de l’intérieur devant la CPI ? Sachant que l’immunité présidentielle est inopérante s’agissant des crimes contre l’humanité comme le précise la résolution 955 du Conseil de Sécurité de l’ONU en date du 8 novembre 1994 sur le Rwanda.
    Cette catégorie de Rwandais est-elle hantée par le diable?

  2. Inkotanyi zarasaze! Ni gute ushobora gufunga ibitekerezo koko? Ni nde ushobora kumenya ibitekerezo biri mu mutwe w’umuntu nyirabyo atabivuze? Ese abantu bose bashobora gutekereza kimwe?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.