Rwanda : Kuki dusaba kugirana ibiganiro na RPF ariko ntitubitegure, ese aho ntiturangaye ?

Abarashe indege yari itwaye perezida Juvénal Habyarimana barazwi ariko ntibashaka ko bavugwa!

Abahanga bakurikira bitonze ibijyanye na politiki mpuzamahanga kandi bakaba basoma bitonze amakuru agaragaza aho ishyaka kirimbuzi « RuPFuperi » (FPR) rigeze mu Rwanda, babona ibimenyetso bihagije bigaragaza ko « iyahigaga yahiye ijanja »; ko «uwahigaga atangiye guhingwa », ndetse ko «n’uwa hekwaga agiye kwigenza ». Ingoma y’Inkotanyi ikaba iri mu marembera.

Icyakora n’ubwo RuPFuperi (FPR) igeze mu y’abagabo, twe turwanya ibikorwa byayo bibi turarangaye, turahuzagurika; ndetse duhugiye mu dukino-rwana ! Turasa naho tutabona nyiramivumbi y’uru rwungano-mpotozi (RPF) mu Rwanda. Turashakira ibisubizo mu gutema amababi y’igiti, aho kukirimbura duhereye mu mizi yacyo!

None se kuba tutavuga rumwe, nibura ku rupfu rwa politiki rw’uwahoze ayobora u Rwanda, nyamara amaze imyaka ibiri yose atagaragara aho yakagombye kugaragara, ubwo twumva « RuPFuperi » (RPF) tuzayemeza dute ko igomba kwicara ku meza amwe n’abandi Banyarwanda kugirango baganire ku byagoboka igihugu?  Ese Perezida yatorewe kugaragara mu mafoto nayo akoze nabi? Ese utuvidewo twe tw’uducurano tuzahagarara ryari?

Si ku RuPFu rwa politiki rwa Kagame gusa turangayeho! Ukwezi Abanyarwanda bari muri Niger bahawe kugiye kurangira. Aba banyarwanda bakagombye kuba bigenga. Bakagombye kuba barasubiye mu miryango yabo. Koko rero, bamwe muri bo bagizwe abere cyangwa barangije ibihano bahawe n’urukiko mpanabyaha rwashyiriweho u Rwanda Arusha. Ni ukubera iki tutabivugaho rumwe, ngo dusabe ONU ireke gukomeza kugambanira inzirakarengane?

Ese ntitubona ko amahanga yahinduye umuvuno? Kuki dukomeza kubyina mama wararaye kandi iki ari cyo gihe cyo kugaragaza amabi « RuPFuperi » (RPF) yakoze amahanga arebera, cyangwa areba hirya, kubera inyungu yashakaga mu karere? Uku kwezi kwahawe aba Banyarwanda nikurangira nibwo tuzongera kugira icyo dukora? Umunyarwanda yaciye umugani ugira uti «ugarura ihene igihebeba, iyo imaze kurenga uhebeba nkayo… »!

Ikindi gikorwa kigomba kwitonderwa ni « urubanza rw’indege yari itwaye abaperezida babiri, ni ukuvuga Perezida w’Uburundi Cyprien Ntaryamira na mugenzi we w’u Rwanda Juvénal Habyalimana »; uru rubanza rugeze mu rugereko rusesa imanza mu gihugu cy’Ubufaransa.  Imiryango y’Abadereva b’iyo ndege, n’ubwo ari Abafaransa,  bigaragara ko igihugu cyabo cyabimye ubutabera. Ese aho, ubu si cyo gihe cyo kwifatanya nabo tukabafasha natwe twifasha? Ese aho, iki kibazo si cyo kizatuma tumenya uwateguye « irimbura-mbaga mu karere » (génocides), bityo akajya ku mugaragaro, «amagambo agaharirwa Nankana »?

Muri make, turarwanya RPF (RuPFuperi) n’amabi yayo, ariko twagera aho intege nke zayo ziri, tukayireka ikazanzamuka ! Nako ngo hari abumva ko Museveni, Ubwongereza n’abandi bafatanyije koreka akarere mu cyunamo kidashira, ari bo bazabageza i Kigali bakabaha ubutegetsi ku mbehe! Kuba noneho Muhoozi yaragiye mu Rugwiro kuvugana na Perezida uhora mu kirambi nk’imandwa, hari ababibonamo ikimenyetso cy’ibihe bishya! Ariko se tuyobewe ko «ak’imuhana kaza imvura ihise?» Ni kuki dusaba ko abaturanyi badusubiza « Gakondo yacu »? Umwana ujya iwabo arinda kuvunyisha?

Igihe cyo kwemeza RPF (RuPFuperi) ibiganiro ni iki. Niba dushaka koko kurandura burundu «Vamo-Nanjye-Njyemo» yishe REPUBULIKA y’u Rwanda, kuva icyo gihe yapfa tukaba twarinjiye mu gitugu cya gisilikare, birakwiye ko kuva ubu duhaguruka. Tugomba gukoma mu nkokora ibishobora guha urwaho abasilikare bahorana inyota y’ubutegetsi. Nta mwanya wo guta, ahabonetse idirishya hose  tugomba kuhinjira tukerekana icyo dushaka.

Uru rubanza ntiruducike, twisuganye dukore nibura umwigaragambyo umwe wamagana amabanga akomeje guhishwaku ihanurwa ry’iriya ndege. Kiriya ni igikorwa cy’iterambwoba !

Padiri Jean Bosco Mihigo Nsengimana umusomyi wa Veritasinfo

40 Comments

  1. And while, french massage and not violates practically any prohibitions, for the reason it's not about sexual contact.
    Systematically visiting the four hands massage for clients, you guarantee himself excellent sexual relaxation.
    Dear gentlemen!
    In school sensual massage women will hold erotic 4hands massage. Similar swedish massage, as in principle, and relaxation, influences on some area human body, this give a chance male gain strength.
    The energy massage inSoho it today skill give away bliss. The Soapy massage – on the influence on clients is meant practically unlimited available opportunities actions on bodily, and consequently, and psychoemotional state of health friends.

    Блоги от Независимой Газеты Новые блоги на актуальные темы

  2. Hhhhh nkunda umugabo ntacyo ampaye!Umwanditsi avuze ukuri koko murarangaye Kandi muba mu mikino rwana nkuko yabivuze kuko mwakwishimiye iterambere u Rwanda rugezeho nubwo ntaruhare mwabigizemo mwakagombye gutaha mugashyiraho umusanzu wanyu Aho kwirirwa muyobya ababakurikira Kandi muguwe nezaaaa bo bahobagira iyo mu mashyamba!Mugire impuhwe zabariya bavukiye muri buriya buzima batakingiwe,batazi gusoma no kwandika,batagira Aho bakinga umusaya,badafite ikizere cyo kubaho,batavirwa,…mubayobore baze kuri gakondo kuko kavukire irahanda!

  3. Mbonye ibyo Semanzi avuze hasi aha ari ukuri kwambaye ubusa! Abahutu bafite ikibazo! Ni gute Kagame n’Inkotanyi bica : Abagande, Abanyarwanda, Abarundi n’Abacongomani leta z’ibyo bihugu ziyobowe n’abahutu ( les bantus) nk’Uburundi na Congo zigaceceka?

    Muri icyi cyumweru Inkotanyi zishe abasilikare ba Congo muri Kivu y’amajyaruguru n’abaturage barenga 800 ariko Kisekedi yararuciye ararumira ahubwo akishimira kwifotozanya na Kagame uri kwica Abacongomani! Perezida w’Uburundi Ndayishimiye we yakoresheje igiterane cy’amasengesho yo gusabira Kagame kandi yarahekuye Uburundi ubwo yicaga perezida Ntaryamira! Tutiriwe tujya kure se murabona Abahutu atari abarwayi? Nimurebe uburyo abakiga ba Gisenyi na Ruhengeri birirwa babyinira Kagame n’Inkotanyi kandi bazi neza ko babiciye umubyeyi Habyarimana Juvenal bakanatera itabi amajyaruguru mu ntambara y’abacengezi!!!

    Uwavuga imyitwarire y’Abahutu bwakwira bugacya wagirango Inkotanyi zabateye ingata! Mu byukuri ibyo padiri Jean Bosco avuga ni ukuri uretseko kubwira Abahutu ngo binyagambure bibohoze ari uguta inyuma ya Huye!!

    • Komera Karambizi…
      Iyo urebye imyifatire y’abahutu, abakongomani, usanga babuze maturité politique. Kuko batarumva ko atari umuzungu, umushinwa uzababohora, ko aribo bagomba kwibohoza, byaba ngombwa bagahangana n’abazungu. igihe abanyafrurika baziyumvamo ko bishoboye (croire en soi-même), tuzaba dutsinze urugamba 90%.

      Abanyarwanda (60%) bafite détermination Kagame ntabwo yamara kabiri. Nta nubwo twagenere udufasha.
      Abanyekongo bo bahagurutse bati twirwanweho, igihugu cyabo ntawakongera kugitoba. Iyo usomye histoire ya Russie, usanga cyera bari bameze nk’abanyekongo ushatse wese yatobaga (Napoléon, Hitler)… Ariko ubu ntawatinyuka gutera Russiya ahubwo usanga isi ifite ubwoba bwa Poutine.

      Abashaka kwibohoza Kagame bagomba kuva muri logique ko USA, UK, France izabafasha. Bakemera ko badafite M7 wafashije RPF, ariko ko bafite abaturage, abaturanyi badakunda Kagame kubere ibyo yabakoreye. Aha niho tugomba gushaka umuti. Kwibohoza bitangirira mu mutwe! Ntabwo abahutu bakeneye Kayumba kugira ngo bibohoze.

      Ikindi processus yo kwibohoza ishobora gutwara igihe kirekire kandi hari ababitangira bakarinda bapfa batarabona umusaruro. Nitukite ku Nyenzi zidutera ubwoba zitwumvisha ko turi bure kuko na Hitler yumvaga ko Abarusiya ari ba sous-homme. Ahubwo mwite ku Mateka atwigisha ko « ON NE PEUT PAS DOMINER UN PEUPLE ETERNELLEMENT PAR LES ARMES ». Nta joro ridashira.

      Ndangize mvuga faiblesses za Kagame:
      -Ubutegetsi bwe bushingiye kuri we na famille ye. Yewe na Kagame ntazi ikizaba igihe azitaba SHITANI
      -FPR irimo dissension zirenze kamere. Kuburyo kwitaba Shitani bishoboka vuba
      -We na Museveni ntabwo biyunze (barakina bombi). Ariko njye mbona aha ari M7 uzahitanwa na Kagame kuko amurusha ubunyamaswa.
      -Nubwo bamubyinira, bakamuramya, abanyarwanda hafi ya bose ntawukunda Kagame, yewe n’abatusti bamwanga ni benshi (ndetse na Bamporiki, Rucagu, ect… ) baramutinya gusa. Kwirirwa dutera amagambo Rucagu ni uguta igihe.

  4. Il me semble que Padiri Jean Bosco Mihigo Nsengimana n’a peut-être pas bien écouté Rutaremara Tito (voir Igihe) sur le thème du jour : les Générations
    Rutaremara Tito a brossé le tableau de générations des Batutsi depuis 1959 et les a divisées en 3 catégories :
    1/ Génération 1949-1987 : Inyenzi. Ceux-ci se battaient sans mission c’est-à-dire sans savoir pourquoi ils battaient ou sans mission. Il s’agit d’une génération sans mission qui ne peut servir d’exemple à la génération actuelle
    2/ 1988-2020 : Inkotanyi. Ils se sont battus avec mission parfaitement étudiée et analysée durant plusieurs années c’est-à-dire ils se sont battus en sachant précisément pourquoi ils se battaient. Selon Rutaremara, ils ont pris les armes pour libérer le Rwanda, ligoté par les Bahutu d’une part et pour arrêter le génocide des Batutsi de l’intérieur qui avait commencé en 1959 d’autre part et ce, quel que soit le prix à payer. Bref, ils ont pris les armes non pas pour permettre aux réfugiés Tutsi de rentrer au Rwanda comme ils le criaient sur les toits mais pour prendre le pouvoir et uniquement le pouvoir et l’exercer sans partage au sein de nouvelles institutions avec une nouvelle armée et corrélativement arrêter le génocide contre les Batutsi de l’intérieur.
    Mais, force est de constater qu’il se contredit quand il dit que – la mission d’Inkotanyi étaient de prendre le pouvoir logiquement après avoir liquidé les génocidaires Hutu qui étaient à la tête de l’Etat Rwandais et que- le génocide a commencé en 1959.
    Au regard des faits, il n’existe aucun rapport entre ce génocide et la mission d’Inkotanyi murement réfléchie et exécutée du 01/10/1990 au 04/07/1994.
    Si la mission d’Inkotanyi était de prendre effectivement le pouvoir et arrêter le génocide des Tutsi commencé en 1959 c’est-à-dire sous la monarchie et nullement sous la Première République, ses assertions ne peuvent résister aux faits.
    En somme, au regard de ses dires, Rutaremara avouent limpidement que les négociations entre Inkotanyi et le gouvernement d’opposition de Nsengiyaremye Dismas et celui d’Uwilingiyimana Agathe n’étaient que de pures manoeuvres dilatoires aux seules fins de connaître d’abord les grands acteurs de l’échiquier politico-administratif rwandais et ensuite d’optimiser la réussite de leur mission.
    Il est raisonnable de d’affirmer que les Inkotanyi ont conséquemment négocié avec mauvaise foi. Pour eux le fameux Accord de Paix est un vulgaire papier dépourvu de toute valeur. La mauvaise foi, les mensonges et la malhonnêteté à tous les égards sont des qualités intrinsèques chez les Inkotanyi.
    Sur les missions d’Inkotanyi, Rutaremara dit clairement qu’ils ont posé piliers solides de la Maison ou Régime Inkotanyi. Ces piliers sont les institutions politiques et administratives, l’économie, l’éducation et l’armée (armée et police) qui sont entre les mains des Inkotanyi et le secteur privé, dépoussiérés (sans les Bahutu ou avec des Bahutu de service car les Gahutu est génétiquement anti-Gatutsi et génétiquement génocidaires de Gatutsi). S’il admet que Gahutu et Gatutsi ont la même langue, la même culture, demeurant sur le même territoire sans localisation spatiale distinctive et qu’ils marient, cependant Rutaremara soutient indirectement qu’ils sont différents car selon lui, de tout temps, Gahutu est né et éduqué dans la culture de la haine viscérale contre Gatutsi. Il constitue donc un danger pour Gatutsi.
    Il continue son exposé en disant que tout doit être fin pour que l’arrêt du génocide des Batutsi soit une réalité et pour toujours. Ce qui signifie que les Bahutu doivent être extirpés de tous les corps socio-professionnels du pays et exclus d’accès à l’éducation de qualité à défaut doivent être comptés sur les doigts. C’est une condition impérative à la réalisation effective de la mission d’Inkotanyi. Ruteremara est satistait des résultats obtenus dans les secteurs des actions d’Inkotanyi. La maison Inkotanyi est là avec ses fondations solides mais elle n’est pas encore achevée. C’est la mission de la troisième génération.
    3/ 2020-2050 : les continuateurs d’Inkotanyi. Rutaremara exhorte cette troisième génération de marcher dans les empreintes des Inkotanyi, de continuer la construction la Maison Gatuts, innover et renforcer la solidité des piliers du régime Inkotanyi. Cela ne sera possible que par l’orientation de la jeunesse Gatutsi dans tous les domaines mais particulièrement dans les domaines scientifique et technologique, le positionnement des jeunes cadres dans les postes décisionnaires afin qu’acquérir les compétences et requises pour les dirigeants du Rwanda de demain. Rutaremara donne l’exempble : Gatutsi domine et dirige tous les secteurs de la vie professionnelle aussi bien publique que privé, du Mudugudu à la Présidence de la République. Cette génération doit apprendre à diriger et commander et ce, de bas en haut. Rutaremara invite la génération 2020-2050 a exclure les Rwandais qui ne partagent pas les mêmes valeurs avec eux c’est-à-dire les Rwandais qui leur semblent pas.
    Dans ces conditions, comment Gahutu et Gatutsi peuvent-ils s’asseoir sur la même étable et échanger relativement aux sujets qui les opposent aux seules fins de trouver des solutions définitives et donc durables dans l’exclusif intérêt de leurs progénitures qui, en tout état de cause, comme leurs anciens, sont appelés à vitre côte à côte qu’ils le veillent ou non et ce, pour l’éternité ?
    Les propos de Rutermara sont constitutifs de crime de divisionnisme pénalement punissable. Mais ils sont la parfaite illustration de la vraie nature du régime Gatutsi évoqué par Rutaremara, un régime qui a légalisé l’apartheid contre des millions de Rwandais au seul motif qu’ils sont Hutu et Tutsi uniquement de nom.
    Rutaremara n’a pas d’enfant. Par conséquent, l’avenir des jeunes Tutsi dont il a incité et appelle constamment à haïr les jeunes Hutu de leur âge. Il est dépourvu de sens de responsabilité. Le Comble est que les Tutsi dont les intellectuels de tous ordres du régime Kagame qui ont des gosses n’ont pas condamné publiquement les propos scatologiques de Rutaremara. Ce qui signifie qu’ils les ont approuvés et sont donc d’accord avec lui.
    Les années ne produisent pas les âges. Elles reproduisent la vieillesse. Si les dirigeants d’un régime peuvent à genou le père et le fils, ils ne peuvent sûrement pas le faire pour le petit-fils. C’est que l’histoire a appris à l’Homme pourvu de discernement et de sens de responsabilité. L’histoire ne pardonne jamais quant à ses méfaits surtout s’ils sont ou ont été lourds de conséquences pour la collectivité nationale. Les propos de Rutaremara sont lourds de conséquences dont il est pour le moment difficile de mesurer la gravité non seulement pour les Rwandais dans leur ensemble mais également pour le Rwanda. C’est une question de temps.

  5. Sorry,

    ahubwo bagahitamo kurambagiza ABA BABIKOREYE…

    P.S: nubwo Kagame ntamukunda ariko afite icyo arusha Ndayishimye, Kisekedi. Nibura avuza induru iyo hari ukoze ku Mututsi, Umunyamulenge! cyretse iyo ariwe ubuhoreje IKUZIMU, kuko abifitiye uruhusa yaihaye

    • Muribwa ishuro 100 ababirigi babahaye ubutegetsi muri 1959 none mwarashyokewe burya sibuno nta mubirigi ugihari ngwabubahe nzaba ndeba aho ibyo bigambo mwirirwa muvuga bizabageza

    • Sindabona abantu bibigoryi nka biyita oposition ikorera hanze ni bwebwe gusa noneho ubu biharaje ngo kagame yarapfuye hhhhhhh hanyuma nimba yarapfuye bibamariye iki

  6. Uwaroze abanyafurika cyane cyane abahutu ntiyakarabye.

    Abanyarwanda bose batangazwa nuko Ubufaransa bwanze gukurikirana abahanuye indege mugihe nta numwe ujya abaza igituma Abarundi (ubutegetsi bufitwe n’ abahutu) nta numwe ujya asaba ko haba iperereza !

    Ubwicanyi bwakwozwe na FPR cyane cyane Jenoside yakworewe abahutu. Duhora turira ngo bagashakabuhake ntacyo bakora ngo bafungure « Mapping report » hanyuma tukajya inyuma ya Kayumba wakoze iyo Jenoside ivugwa muri iyo Rapport . Siniriwe mvuga Gouvernement ya Kisekedi idashaka kumva icyo cyegeranyo
    Igitangaje nuko iyo myifatire tuyifata nka normal, ntihagire uwibaza igituma abakorewe ibyaha badafata iya mbere nibura bakabyamagana bagasaba ko hakrikiranwa ababikoze, ahubwo bagahitamo kurambagiza ababikorewe. Abanayafurika nubwo dufite ubwigenge, mu mutwe turacyari abacakara.

    • Ibigambo byurudaca ntacyo bizigera bikemura! Abiyita abayobozi bavuga ko bavugira abantu ariko nta bikorwa! Baradusinziriza!! Hakwiriye abagaragaza ibikorwa bye nyabyo

    • Semanzi a parfaitement raison.
      Il faut lire les propose de Rutaremara Tito sur Ingihe en kinyarwanda.
      Il dit qu’à la différence d’Inyenzi, les éléments du FPR avaient une mission: libérer le Rwanda, entendu par là ligoté par les Hutu ou tout simplement prendre le pouvoir et l’exercer effectivement au sein d’un régime purement FPR avec une nouvelle armée. Tout homme a des défauts et des qualités. La qualité de Rutaremara que j’apprécie est la suivante. Il dit haut et fort ce qu’il pense même s’il s’agit d’une ineptie ou une infamie. Rutaremara n’est pas le premier a dire publiquement que dès sa création, l’objectif numéro un du FPR était de prendre le pouvoir au Rwanda. C’est Kagame qui a été le premier à le préciser lors de l’entretien qu’il a accordé au journaliste ougandais , Charles Onyango Obbo du 28 février au 3 mars 1993.Il a dit limpidement que le problème posé au Rwanda est un problème institutionnel et qu’il ne s’agit nullement celui de retour des réfugiés tutsi rwandais d’une part et que la mission du FPR est mettre en place de nouvelles institutions avec une nouvelle armée c’est-à-dire la mission du FPR était de prendre le pouvoir et l’exercer effectivement au sein d’un régime purement FPR. Ce qui a été fait.
      Les autorités rwandaises d’alors majoritairement Hutu savaient que le FPR sous le commandement de Kagame faisait la guerre exclusivement pour s’emparer du pouvoir dans un Etat à l’égard duquel Kagame et autres, citoyens ougandais, n’avaient aucune obligation. Ces Hutu, qu’ont-ils fait? Ils ont négocié avec le Kagame et les siens alors qu’il était manifeste que ces négociations étaient en réalité des manoeuvres dilatoires aux fins d’optimiser la réussite de leur mission. Ce qui est encore gravissime et incompréhensible au regard du bon sens élémentaire, ils ont accepté de loger les agresseurs à l’assemblée nationale.
      Question que tout Rwandais honnête peut raisonnablement se poser est la suivante: A qui al faute, l’audacieux qu’est Kagame soldat et citoyen ougandais , sans devoir ni obligation à l’égard des Rwandais ou ceux qui prétendaient être dirigeants du Rwanda et reconnus comme tels par le monde entier? Au regard des faits, le pouvoir était dans la rue. Il cherchait preneur. Il l’a trouvé. Celui-ci fut Kagame. Qui est plus condamnable celui qui a mis le pouvoir dans rue ou celui qui l’a ramassé? La Vérité blesse celui qui n’est pas en état de l’affronter tout droit. S’il c’est un fait établi que Kagame est un sanguinaire mais il a une qualité que j’apprécie: il dit haut et fort ce qu’il pense, ce qu’il entend fait que ç ce fâche ou pas. Quand il dit je fais tuer ce type, il faut le prendre au sérieux. Il met toujours en exécution ce qu’il dit. LES Maître du monde ne l’impressionnent pas outre mesure. Il a de l’audace. Le caractère international de la guerre (existence d’extranéité à savoir l’armée ougandaise dont étaient issus Kagame et autres) contre le Rwandais était un fait établi. Mais force est de constater que le Rwanda, Etat membre de l’ONU, n’a jamais saisi le Conseil de Sécurité sur le fondement du chapitre 7 de la charte de l’ONU, alors que les dirigeants rwandais d’alors criaient sur les toits que leur pays a été militairement attaqué par l’Ouganda. Pourquoi? Cette question n’a jamais été posée à ceux qui étaient dans les affaires au moment des faits, qu’ils soient du parti MRND ou de l’opposition, au premier rang Nsengoyaremye Dismas, premier ministre, Twagiramungu et consorts dont certains étaient logés et nourris par le Peuple Rwandais. Reconnaissons que quiconque s’attaque au Rwanda, aura à faire avec à Kagame. Il a de l’audace car dans l’histoire de l’Afrique moderne, c’est qui s’est passé dans notre pays est cas historique et sui generis: les membres d’une armée étrangère qu’est l’armée ougandaise prennent les armes contre un Etat tiers qu’est le Rwanda aux seules fins de s’emparer du pouvoir et l’exercer au sein d’un régime taillé sur mesure par eux, bénéficient d’une collaboration significative des dirigeants de cet Etat, réussissent leur mission, règnent en maître absolu sur cet Etat après l’avoir nettoyé de ses dirigeants et une partie importante de sa population et met en place un régime de terreur contre les citoyens de cet Etat, le tout avec l’appui de maîtres du monde. Que celui qui connaît un cas semblable à celui-ci le dise.

Les commentaires sont fermés.