Rwanda: MRCD-UBUMWE condamne l’enlèvement de Monsieur PAUL RUSESABAGINA

Ce lundi 31/08/2020, la Coalition MRCD-UBUMWE est profondément attristé d’annoncer à la communauté internationale que son Vice-Président, Monsieur Paul RUSESABAGINA, également Président du parti PDR-IHUMURE a été kidnappé par le régime dictateur de l’Etat rwandais, le régime bien connu pour tuer délibérément ses captifs.

Aussi le MRCD-UBUMWE informe les Rwandais et la communauté internationale qu’il n’y a pas eu de mandat d’arrêt connu émis contre Monsieur Paul RUSESABAGINA, mais qu’il a été kidnappé par des criminels du FPR-Inkotanyi qui sont actuellement en train de lui fabriquer ce document. Cet acte de menacer et de traquer les opposants politiques rwandais est une arme couramment utilisée par le régime FPR-Kagame pour les faire taire

Après que le RIB (Rwanda Investigation Bureau) chargé de pourchasser des critiques ait publiquement exhibé Monsieur Paul RUSESABAGINA aux médias ce lundi 31/08/2020, et révélé qu’il a été enlevé et emprisonné au Rwanda, qu’il est entre ses mains ; le MRCD-UBUMWE porte à la connaissance du public ce qui suit:

  1. MRDC-UBUMWE dénonce avec véhémence le crime de terrorisme que le gouvernement de Kigali accuse à tort Monsieur Paul RUSESABAGINA. Tout le monde sait que quiconque critique le gouvernement de Kigali est accusé de ce crime de terrorisme. Paul RUSESABAGINA n’a aucune affiliation terroriste, il est plutôt connu pour son rôle d’activiste des droits de l’homme, et pour la promotion de la démocratie au Rwanda.
  2. Le MRCD-UBUMWE demande que Paul RUSESABAGINA bénéficie d’une justice indépendante. Le MRCD-UBUMWE appelle la communauté internationale à aider Paul RUSESABAGINA à se défendre devant les tribunaux indépendants, et à avoir le droit de se choisir librement ses avocats. Nous tenons à rappeler que l’enlèvement (le kidnapping) est un crime puni par le droit international. Par conséquent, l’Etat rwandais ainsi que ses complices dans l’enlèvement de Monsieur Paul RUSESABAGINA doivent être poursuivis par la justice internationale.
  3. Le MRCD-UBUMWE condamne énergiquement la menace continue du gouvernement de Kigali, opérée par RIB, visant à arrêter tous les autres Rwandais qui le critiquent, pour les faire taire. Les militants du MRCD-UBUMWE ainsi que les membres de tous les autres partis politiques doivent chasser les peurs, refuser d’être intimidés, unir leurs efforts pour intensifier la lutte pour l’émergence de la démocratie au Rwanda.
  4. Le MRCD-UBUMWE salue l’action des dirigeants des partis politiques de l’intérieur du Rwanda qui ont commencé à appeler au secours de Monsieur Paul RUSESABAGINA qui est aux mains des tueurs de Kigali. Il appelle tous les Rwandais de bonne volonté, les organisations de défense des droits de l’homme au Rwanda comme à l’étranger, d’être proches de Monsieur Paul RUSESABAGINA et de sa famille dans ce combat pour la justice.

Le MRDC-UBUMWE réitère publiquement sa condamnation des mauvais comportements de Kigali à intimider et terroriser les Rwandais décidés et déterminés à œuvrer pour que triomphe la démocratie au pays. De ce fait, nous constatons que l’enlèvement de Monsieur Paul RUSESABAGINA est un plan mis en œuvre pour manipuler et intimider les Rwandais

  • afin qu’ils n’osent plus dénoncer les atrocités commises contre les Rwandais par le gouvernement de Kigali en ce moment où le monde entier fait face à l’épidémie de COVID-19 ;
  • et pour camoufler les graves problèmes des autorités rwandaises qui se cachent pour des raisons non encore élucidées.

Que Dieu protège les Rwandais. La démocratie et la paix auxquelles ils aspirent verront le jour, même si les sacrifices continuent d’être nombreux.

La terreur de l’Etat ne nous fera jamais reculer.

 

Fait à Bruxelles, le 31/08/2020

Faustin TWAGIRAMUNGU

Porte-parole du MRCD-UBUMWE

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments