Rwanda : Paul Rusesabagina, condamné à 25 ans de prison pour «terrorisme», La Belgique réagit !

Paul Rusesabagina reçu par Condoleezza Rice

Connu comme un « juste » pour avoir sauvé un millier de personnes lors du génocide des Tutsis, Paul Rusesabagina était devenu un critique virulent du président Paul Kagame. La justice rwandaise l’a condamné ce lundi 20 septembre à 25 ans de prison pour terrorisme.

Le parquet avait requis la réclusion à perpétuité. La Haute cour pour les crimes internationaux a finalement prononcé une peine de 25 ans d’emprisonnement. Paul Rusesabagina a été reconnu coupable d’avoir été membre d’une organisation terroriste et d’avoir commis des actes terroristes, rapporte notre correspondante à Kigali, Laure Broulard.

En tant que président de la plateforme d’opposition en exil MRCD, dont la branche armée, le FLN, a revendiqué plusieurs attaques dans le sud du Rwanda en 2018 et 2019, Paul Rusesabagina était accusé d’être impliqué dans la mort de neuf Rwandais. Lui a toujours assuré que son rôle au sein du mouvement était limité à la diplomatie et a rejeté toute implication directe dans les attaques. Il n’était pas présent pour écouter le verdict ce lundi, lui et sa défense boycottent en effet les audiences depuis le mois de mars, estimant le procès non équitable.

Critiques de la Belgique

La Belgique – dont Paul Rusesabagina possède également la nationalité – n’a pas tardé à réagir. « Malgré les appels répétés de la Belgique à ce sujet, force est de constater que M. Rusesabagina n’a pas bénéficié d’un procès juste et équitable; particulièrement en ce qui concerne les droits de la défense », a indiqué dans un communiqué la ministre belge des Affaires étrangères Sophie Wilmès, estimant que « la présomption d’innocence n’a pas été respectée », et que « ces éléments de facto remettent en question le procès et le jugement ».

Mme Wilmès doit s’entretenir avec son homologue rwandais, Vincent Biruta, à New York cette semaine, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, est-il précisé. « En attendant, la Belgique reste en contact étroit avec M. Rusesabagina », ajoute le communiqué.

RFI

2 Comments

  1. Moi je comprends PS les belges ou LS blancs en général leur manière de dénigrer les noirs qui ont leur nationalité si rusesabagina était blanc même la Belgique allait boucler leur embrassade à Kigali et on allait imposer l’embargo contre le Rwanda au sein de l’UE vraiment ça me rappelle le livre de Ferdinand oyono intitule Le grand nègre et la médaille

    • Tu dits vrai, la Belgique et les USA sont derrières Kagame et le FPR dans le dossier de Rusesabagina, ce qu’ils sont en train de nous montrer ce sont les larmes du crocodile! Est ce que réellement les USA et la Belgique n’ont pas de force de faire sortir Rusesabagina du geôle des criminels de Kigali?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.